Mon désencombrement

Depuis quelques temps, l’envie de revenir par ici me démangeait plus qu’un peu! M’occuper de ma fille c’est cool mais cela manque parfois un peu de titillage de matière grise. Ne vous méprenez pas, j’aime chanter 15 fois Petit escargot, empiler des cubes et reconnaître les animaux; mais j’avoue que d’autres sujets me passionnent aussi et parler de manière adulte et sérieuse me manque un peu.

Ayant arrêté de travailler un temps pour élever ma fille, je passe par conséquent beaucoup de temps chez moi, avec l’hiver qui arrive cela risque de s’amplifier. J’ai eu rapidement le sentiment d’étouffer, de me sentir à l’étroit alors que nous ne vivons pas dans 30m². J’avais une impression de désordre, de brouillon; que dés que je voulais attraper quelque chose d’autres choses se cassaient la figure. Cela me stressait, m’angoissait. Il est prouvé qu’une désorganisation de son lieu de vie, un bordel ambiant peut générer du stress et de l’angoisse. Et que de ranger et trier, aidait à clarifier l’esprit.

J’étais donc partie pour débarrasser un max. Mais comment? Pour ça je sais qu’il existe plein de livres sur le sujet, d’articles sur des blogs (il y a l’embarras du choix sur le net) je n’en ai pas vraiment eu besoin, je voulais surtout virer ce qui ne nous servait pas/plus (et comme bon nombre de gens nous en avions pas mal). En fait, je tenais surtout à aborder le sujet de: quoi faire de toutes ces affaires que nous ne voulions plus? (car évidemment jeter n’est absolument pas une option possible!!)

Première option: LA REVENTE: (option qui nécessite que l’objet soit propre, pas trop usé, et en état de fonctionnement) 

  • Gibert Joseph: j’ai la chance d’avoir un magasin à Lyon, je revends donc mes livres directement sur place (je passe tout de même rapidement sur le site afin de vérifier les prix de rachat, et s’ils les reprennent bien, en effet tous les livres ne sont pas repris ou parfois à si bas prix que je préfère les donner), mais vous pouvez leur envoyer, leur site est très bien fait. Personnellement, je n’utilise que cette enseigne, mais vous en avez d’autres qui fonctionnent de la même façon.
  • Vinted: j’aime beaucoup ce site pour les vêtements, les accessoires, le petit matériel et les jeux. Alors oui souvent tu revends à très bas prix mais cela permet de récupérer un peu d’argent et petit à petit le porte monnaie peut bien se remplir. Je vends surtout en lot (surtout pour les vêtements des enfants). Je garde du coup tous les cartons de mes achats en ligne, ou des boites, je garde également des choses pour caler (journal, papier kraft ….) afin que l’envoi se fasse correctement. Le but étant évidemment de ne rien acheter pour l’envoi d’une par soucis d’économies et surtout par préoccupation écologique.

  • Le bon coin: je mets sur ce site les choses plus grosses/lourdes et également les choses fragiles (vaisselles, vase, décoration…). Il y a moins de risque de soucis étant donné que l’acheteur vient voir le produit ce qui évite les surprises (je dis cela car j’ai déjà eu des déconvenues sur vinted de personne ne souhaitant pas payer car une tache aurait fait son apparition durant le transport…)
  • les dépôts-ventes: une petite recherche sur le net vous permettra de trouver un magasin près de chez vous. Soit ils vous rachètent les objets qui les intéressent (easy cash par exemple) soit ils vous mettent les objets en vente et vous reversent l’argent une fois vendus (dans les 2 cas une commission est prélevée). L’avantage certain est que votre appartement est tout de suite débarrassé et cela peut être plus facile pour vendre des objets très volumineux. Pensez aussi aux friperies aussi, si ce sont surtout des vêtements que vous souhaitez vendre.
  • les brocantes: il y a un retour de la brocante et cela n’est pas pour me déplaire. Chaque année, j’en fais une. Cela se passe sur une journée, si vous avez de la chance, dans un lieu abrité. Vous payez une parcelle à l’organisateur (mairie, association sportive…) quelques jours/semaines à l’avance. Prévoir pour le jour J des trépieds et une planche (je trouve qu’il est plus facile de vendre quand les objets sont surélevés), une bâche transparente (si en extérieur). Pas besoin d’indiquer les prix sur les objets, les gens demandent, négocient et cela évite des petits papiers qui s’envoleront et pollueront. Le seul inconvénient de cette méthode c’est qu’il vous faut stocker les objets jusqu’au jour J mais si vous vous débrouillez bien, le débarrassage se fera d’un coup.

Deuxième option: LE DON:

  • Faites dans un premier temps le tour de vos connaissances, ce n’est pas parce que vous n’en avez plus besoin que cela ne peut pas servir à un proche.
  • ensuite vous avez pléthore d’associations plus ou moins spécialisées qui seront ravies de vos dons. Les restos de coeur, par exemple, sont présents dans beaucoup de villes, appelez les pour savoir ce dont ils ont besoin et à quelle heure il faut vous présenter au lieu de collecte. Vous avez également Emmaüs qui récupèrent énormément d’objets différents. Pour les vêtements, vous avez les bornes de collecte tel que Le Relais. Dans mes recherches, j’ai découvert Lunettes sans frontières ( étant binoclarde depuis très longtemps j’avais quelque paires dans mes tiroirs!) à qui j’ai envoyé mes lunettes de vue mais également de soleil (l’envoi est à vos frais mais cela ne me gêne pas personnellement) et Chaussettes orphelines qui recycle vos chaussettes dépareillées, trouées, tachées, délaissées ou détendues (je suis sur que vous en avez quelques unes qui traînent au fond de votre malle à linge!)

Troisième option: RECYCLER et/ou REPARER: 

  • si votre appareil ne fonctionne plus vous pouvez également le faire réparer. Les Repair Café, par exemple, vous permettront de réparer vos objets vous même avec l’aide de personnes qui sauront vous guider.
  • vous pouvez aussi vous diriger vers des personnes compétentes, parfois une réparation coûte moins cher qu’un remplacement.
  • pensez aussi au fait que certains objets peuvent avoir plusieurs utilités (des vases pouvant servir de rangement pour des ustensiles de cuisine, un panier peut servir à ranger des légumes, du papier pour des décorations ou du tissu pour emballer les cadeaux….).
  • peindre/rénover pour faire retrouver une jeunesse à certaines vieilleries.

Et si vraiment il n’y a pas d’autre option alors à ce moment et seulement à ce moment vous pouvez éventuellement penser à jeter l’objet, mais faites le « proprement » dans une déchetterie afin qu’il soit traité le mieux possible. On ne jette pas n’importe quoi dans sa poubelle ménagère.

Je continue petit à petit à désencombrer, à trier et à ranger. Je suis très loin du minimalisme mais j’essaye vraiment de ne garder que l’essentiel, d’ôter le superficiel. Je sais que je manque cruellement d’organisation, on m’a prêté beaucoup d’affaires pour ma fille et évidemment j’ai traîné à trier, au lieu de le faire au fur et à mesure et je me retrouve avec tout une pile de linge à rendre à leur propriétaire et une fois que cela sera fait je sais que j’y verrai beaucoup plus clair.

Cela permet de réfléchir à sa consommation. D’apprendre à se contenter de ce que l’on a (souvent bien plus que ce que l’on croit) et de ne plus charger ses placards de choses inutiles ou dont on ne se servira pas longtemps.

Et vous? Plutôt du genre « on garde au cas ou » ou « allé, on débarasse »?

Dites moi ce que vous en pensez? Et comment fonctionnez vous lorsque vous débarrassez?

Emi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *